Notre tournoi FIFA 2018

 

Genève, le 13 juillet 2018

 

La coupe du monde de football se termine déjà dimanche ! Au grand regret des supporters qui devront patienter à nouveau 4 ans pour ressortir leur vieux maillot de Lichtsteiner ou Behrami, à la retraite d’ici là... mais non on ne va pas refaire son dressing à chaque fois tout de même ! et brandir fièrement son drapeau, joues maquillées, en criant "Hop Suisse" une binch' à la main, gardant toujours l'espoir que la Nati dépassera un jour ces fichus 8èmes de finale !  Il y a quelques semaines, en pleine effervescence des matchs de poule, équipes favorites encore en lice, Co-Star Gaming a organisé son propre mondial … mais sur console. Eh oui, pas folle la guêpe : du sport sous cette chaleur insoutenable, s’essouffler à courir derrière un ballon, transpirer et devoir se doucher ?! L’enfer ! En attendant fervemment la finale France-Croatie, ou pas, voici comment organiser un tournoi de jeux vidéo et comment le nôtre s’est déroulé.

 

Chaque année les membres de l’équipe organisent des tournois FIFA entre amis, World Cup ou Champions League. Pour son lancement, c’est au nom de l’association que nous l’avons organisé, essayant d’être plus pro' cette fois-ci. Une check-list avait été créée quelques mois à l'avance, un outil primordial pour éviter tout accroc … mais vous imaginez la suite. Alors voici quelques pièges à éviter et quelques conseils pour une soirée réussie !

  • Vérifiez toujours le matériel juste avant utilisation. Le tirage au sort devait se faire en live Facebook. « Quand on fait une chose, il la faut bien faire. » disait Flaubert. Bon pas au point d'engager huissierou stars de foot en guise de mains innocentes, pas non plus de mini ballons en plastique à ouvrir le nom des équipes, ça c’est notre côté écolo ! Système testé la veille, les invitations au direct ont malgré tout échouées sans que nous ne nous en rendions compte et la batterie du téléphone qui filmait a lâché. Effet manqué faute de chance … ou de jugeote. Bien moins funky le petit message WhatsApp à la place.

  • Soyez sûr d’avoir un nombre de jeux suffisant (Playstation et écrans compris), faites les mises à jour en avance, pas que la veille, et créez ensuite sur chacun les équipes/formations personnalisées des participants avant le jour J. Ça peut prendre un peu de temps !

  • Assurez-vous de pouvoir divertir vos invités. Nous avons opté pour un « rétro gaming corner », avec l’aide des matchs Allemagne-Suède et Mexique-Corée, proposé de quoi manger comme la tarte au fromage de grand-maman pour réconforter les perdants et des bières fraîches pour regarder la finale, personne ne s’est ennuyé !

  • Attribuez les tâches correctement en fonction du nombre d’organisateurs (si possible 2 pour une dizaine de participants et 4 pour une vingtaine). Nous avions imaginé pas mal de tâches annexes dont noter les statistiques de chaque match dans un tableau Excel, faire une séance photos de fin, ou interviewer les sélectionneurs, telle une vraie conférence de presse. Je vous l’ai dit, ça ne blague pas ! Malheureusement nous avons du abandonner la dernière idée, la prochaine fois sera la bonne.

 

Parlons du déroulement du tournoi. Le 23 juin est arrivé plus vite que prévu, les préparatifs avaient déjà commencé, le matériel réuni (4 set), les cotisations payées, les équipes FIFA prêtes (on a choisi de ne pas faire de doublons, pour s’approcher au mieux d’un mondial), les coupes et médailles commandées. Il fallait encore faire les courses et cuisiner, ranger et aménager l’appartement d’un certain très mauvais teneur de maison avant l’arrivée des 14 invités pour 16h. C’était probablement la tâche la plus difficile! Objectif principal pour la suite : louer un local plus adapté.

Avec deux absents et du retard (… n’attendez jamais sur vos invités), les matchs de poule ont finalement commencé : 3 chacun contre l’ordinateur ou entre participants. Nous espérons réunir assez de monde la prochaine fois pour jouer sans IA. Dès lors, tout s’est très bien passé sauf un petit couac technique de MAJ automatique sur l’une des consoles, effaçant les formations faites au préalable. Mes mauvaises ondes et moi n’étions pourtant pas présentes, c’est peut-être grâce à cela que l’équipe a pu rattraper l’erreur rapidement. Dans une bonne ambiance, tout le monde s’est concentré, battu, "enjaillé" et retenu d’être mauvais perdant, même quand le sort s’acharnait. On remercie d’ailleurs énormément nos invités pour leur fairplay et leur bonne humeur !
Des grosses équipes se sont aussi faites éliminer. Il ne faut pas se contenter du niveau sur papier mais savoir manier les manettes. Belles affiches quand même pour les demi-finales : Portugal-Angleterre et Italie-Belgique. Non la squadra azzurra n’était pas sélectionnée mais nous ne voulions pas être cruel pour un tournoi virtuel. Pas de chance pour les anglais, c’est une défaite prémonitoire aux portes de la finale, Portugal-Italie. L’Interiste, le retardataire (ironique n’est-ce pas ?!), a remporté la première place 3 à 2. Une remontada d’une chance inouïe grâce aux rebonds des tirs d’abord ratés ! « C’est le jeu ma pauvre Lucette » …

 

Nous travaillons actuellement sur une petit récapitulatif à envoyer aux participants en guise de souvenir (photos ici) et nous nous réjouissons de faire grandir ce tournoi annuel et surtout d’en proposer d’autres ! Stay tuned …

 

 

 - écrit par Nora -