EA: Une valeur sûre depuis 1982

Genève, le 2 avril 2019

De nos jours, les jeux vidéo offrent une grande diversité au geek que tu es. Un bon jeu qui sort et « boum », il se retrouve dans le top des ventes. Federer le dit lui même : « il es très facile de se hisser en tête du classement mais extrêmement difficile de le rester ». Si c’est Roger qui le dit, c’est que ça doit être vrai. Fort heureusement, certains arrivent à tirer leur épingle du jeu et rester compétitifs. C’est le cas d’Electronic Arts, développeur et éditeur américain.

 

Cette société de la Sillicon Valley est créée par Trip Hawkins au début des années 80. Grâce à sa formation de programmeur de l’université d’Harvard ainsi qu’une brève expérience chez Apple, Hawkins se lance dans ce secteur qu’il considère « prometteur et rentable en cette année de 1982 ». Il baptise sa société Amazin’Games. Plusieurs amis et anciens collaborateurs d’Apple l'ont rejoint et décident alors de changer le nom de l’entreprise en Electronic Arts, avec l’idée que le jeu vidéo constitue un art.

Depuis fin des années 90, EA n'a plus seulement la casquette d’éditeur mais aussi celle de développeur devenant rapidement une marque mondialement connue qui regroupe quelques 20 studios. Pour ne citer que quelques franchises : Need for Speed, Medal of honor, Battlefield, Star Wars Battlefront, les Sims, la filiale EA Sports (FIFA, NHL, Maden, NBA live …) ou le succès du moment Apex. Comme tu as pu le constater, une grande diversité est proposée. Niveau gameplay, les développeurs s'appliquent à apporter des nouveautés dans la majorité des créations. Outre les plateformes de consoles et PC, l’éditeur américain s’est lancé dernièrement dans la version mobile des Sims.

 

 

Le géant de l'industrie ne se contente pas de produire des triple A mais s'efforce aussi de lutter contre les inégalités et la discrimination. Depuis 2013, EA se lie à des associations et des ONG mettant en place une politique interne exemplaire en la matière, se reflétant également dans leurs jeux. Par exemple, le héro du mode « Aventure » sur FIFA 17 n’est autre qu’Alex Hunter, un jeune espoir anglais métis. Les femmes sont aussi plus présentes notamment les sélections nationales féminines de football. Tout ceci pour le plus grand plaisir de la communauté geek très diversifiée.

Si tu te promènes régulièrement dans les rues-basses à Genève, impossible que tu aies raté la superbe porte noire et ses deux écrans présentant des bandes annonces de jeux vidéo. Depuis 2006, notre petite ville du bout du lac Léman abrite la société californienne qui a décidé d’y implanter son siège européen dédié aux activités d’édition (marketing, finance et ressources humaines).

                                                      

  - écrit par Lucho -