Call of Duty, COD pour les intimes

 

Genève, le 11 mai 2018

« B a été pris! Nous capturons Charlie! » ... soit vous vous énervez car votre jeu lague juste au moment où vous aviez votre adversaire en joue, soit vous êtes à côté de « Rambo » insultant les planqués qui l’ont eu … Alors plutôt campagne ou multi-joueurs, mode hardcore ou normal, futuriste ou passé, Black Ops I ou Modern Warfare III ? Tant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre ici.

 

Pour commencer, voici Call of Duty présenté en quelques chiffres. 1 éditeur : Activision ; 3 développeurs*; 15 opus depuis 2003 ; des centaines de missions fictives de combat et d’espionnage ; 7 épisodes parmi les 30 meilleures ventes de tous les temps et plus d’1 milliard de dollars de recette en 2017 pour la sortie de World War II, en moins de deux mois. Rien que ça ! La sortie de Black Ops IV, prévue le 12 octobre prochain, va-t-elle battre des records ? Dans tous les cas, elle en ravira plus d’un !

 

Au vu de tous les styles différents, il est impossible de définir LE meilleur Call of Duty, tout dépend de la sensibilité de chacun à l’univers et au système de jeu.

La série des Modern Warfare nous a le plus fait vibrer. Enfin des jeux de guerre moderne avec un armement actuel, du jamais vu avant, dans lesquels on peut suivre le sergent Price et ses acolytes lors d'une troisième guerre mondiale. La fameuse mission sniper à Tchernobyl de MWI et la génialissime map du terminal d’aéroport de MWII ne suffisent pas à détrôner Modern Warfare III. Notre opus favori de toute la franchise conclue la trilogie en beauté en 2011, grâce à une meilleure jouabilité et un scénario digne d’un très bon film. Petits bonus : le mode de jeu 1vs1 (jusqu'à 3vs3), où la stratégie prend le pas sur le hasard, et le mode Opérations Spéciales, idéal en écran scindé, pour des courtes missions de 3 à 15 minutes inspirées de la campagne et en coop.

Les Black Ops et leur manque de fluidité nous ont moins convaincus dans l’ensemble. Sans parler des tirs de sniper en filament. Ou peut-être est-ce à cause des séries d’atouts et ces foutus raps**… tous ceux qui les ont affrontés comprendront. En revanche, l’univers nouveau des renseignements pendant la Guerre Froide aurait pu modifier notre classement, si seulement la campagne du I avait été assemblée à l’excellent mode en ligne du II. D’ailleurs, ils détiennent une des meilleures map de la franchise, la fameuse Nuketown et son bus scolaire. Une vraie pépite, si petite qu’elle garantit des parties d’anthologie hyper rythmées.

Pour les suivants, il faudrait en retenir deux : l’indémodable Ghosts de 2013 et l’innovant Advanced Warfare de 2014. L’un propose d’incarner une unité d’élite de résistance aux Etats-Unis sous occupation. Un basique auquel vous pourrez toujours revenir, dont le mode contre l’AI est top. Bien que, comme d’habitude, les bots soient trop stupides pour le challenge ou au contraire extralucides au point de deviner votre position à travers les murs. L’autre, quant à lui, présente un univers plus technologique, avec armes laser et exosquelettes, ainsi qu'une customisation poussée. Malheureusement, cet opus est actuellement délaissé en ligne. 

Après deux "échecs" trop futuristes***, le 4ème volet de Black Ops reviendra-t-il aux fondamentaux comme WWII ****?

 

On regrette des campagnes solo toujours plus faciles et de moins en moins recherchées, voire carrément incohérentes. Comme si ce n’était plus qu’un moyen de justifier le prix, sans pour autant s’investir dans un scénario abouti, malgré des têtes d’affiche connues comme David Hasselhof, Kit Harington ou Kevin Spacey. Cela dit, ce qu’attend le public d’un Call of Duty, c’est peut-être un fil rouge pas trop complexe, pour se défouler sans réfléchir et que « ça pète de partout! » comme diraient certains. D’autant plus que l’élément principal reste le multi-joueur et ses innombrables modes. Quelle que soit votre envie, vous trouverez rangers à votre pied.

Le mode hardcore est indispensable selon nous, même si les compétitions pro se jouent en mode normal. Plus réaliste (eh oui une balle est mortelle contrairement à 5!), il nécessite non seulement d’être rapide mais aussi précis et attentif, les atouts n’étant pas affichés. Deux inconvénients persistent : les très énervants hitmarqueurs***** qui n’ont techniquement pas lieu d’être et les planqués. Jouez en mode Élimination Confirmée, ils en profiteront moins.

Pour changer des classiques Match à Mort par Equipe (MME), Mêlée Générale ou Recherche et Destruction, laissez vous tenter par le mode Domination. L'accumulation de points supplémentaires pour la défense ou la capture des zones assure une progression rapide. Le travail d’équipe, nécessaire à la victoire, rodera au passage votre team pour d’autres modes de jeu. Quant au mode Survie, ce n'est pas de la rigolade, mais vous vous éclaterez, surtout dans la map Résistance à Paris (MWIII). Il faut trouver LA bonne stratégie à plusieurs pour affronter les vagues ennemies contrôlées par l'AI, sinon c’est fichu. 

Parmi toutes ces façons de jouer différentes, notre must absolu reste MME dans la map Estate (MWII) en local en 2vs2. Que de souvenirs! Surtout avec notre défi perso de défendre/attaquer le chalet avec son acolyte contre ses deux autres amis.

 

Il y aurait encore tellement à dire sur ce vaste sujet qu'est Call of Duty ... après ce coup d'œil général, nous serons amenés à y revenir plus spécifiquement. En attendant, écoutez Lucho décortiquer le mode en ligne de la franchise dans sa Chronique du Noob ... À ne surtout pas reproduire chez vous !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 - écrit par Nora -

*Infinity Ward, Treyarch et Sledgehammer Games

**boules futuristes explosives à tête chercheuse, presque impossible à vaincre, pouvant passer n’importe quel obstacle

*** Black Ops III mais surtout Infinite Warfare qui a été beaucoup critiqué à cause du futurisme poussé à l’extrême mais juste pas assez pour plaire aux amateurs de vraie Science-Fiction, quoi qu'il en soit trop loin des fondamentaux

**** la période de la deuxième guerre mondiale aussi dans COD I, II, III et World at War

*****indication que l'adversaire a été touché sans être mort