Warhammer Total War : La conquête du royaume perdu

Chapitre II : Pacification de La Voûte et vengeance pour nos frères le Clan de KARAK NORM

Jour 10

Après la prise de Karak Bhufdar, Belegar Marteau-de-Fer décide de partir en direction du dernier bastion orque de la région, à deux jours de marche au sud de la cité. Malgré nos coffres qui se vident, Belegar est déterminé à unifier la région sous sa bannière, celle du Clan Angrund.

Jour 12

Nous arrivons au pied du mur de Zarkakzil. Cette ville pue les Peaux-Vertes, ces ignobles bêtes. Notre seigneur de guerre décide de les attaquer aussitôt. « Mes frères n’attendons pas un instant de plus pour détruire cette nation qui nous nargue depuis bien trop longtemps ! En avant ! », nous a-t-il dit avant la bataille. Après des heures de combat, la dernière armée d’Orques du Nez Kassés est détruite. La province des Voûtes est enfin pacifiée et ce uniquement grâce à notre intrépide meneur. Un message de notre allié du Clan de Karak Norm demandant main forte vient troubler les festivités de la victoire. Une armée de Goblins de la Lune Crochue approche farouchement de leur cité. Sans hésiter, nous nous mettons en route pour Grimhold, terre de nos frères dirigés par Brokk Pic’defer. Au pas de course !

Jour 15

Après trois jours de marche, nous arrivons sur les lieux. Malheureusement trop tard. La ville entière a déjà été massacrée, nous rappelant de très mauvais souvenirs. Belegar, fou de rage, veut venger les habitants de Karak Norm et leur feu souverain en attaquant l’armée de goblins dans les souterrains. Quelle écatombe ! Pas pour notre camp mais pour nos adversaires dont aucun n’a survécu. Je n’avais jamais vu une telle détermination dans les yeux de notre chef. Nous marchons, fiers, sur la terre des nains, pour ne pas la laisser souillée par ces putrides bestioles.

Jour 19

Durant les quatre jours suivants, Belegar s’est recueilli sur le tombeau de Brokk Pic’defer. Alors que, sous ses ordres, des traités de paix sont signés avec les Elfes Sylvain de la région. Pourquoi accepte-t-il de traiter avec ces oreilles pointues de la forêt ? Ce matin, nous apprenons qu’il prépare une campagne de destruction contre les goblins de la Lune Corchue. Pour venger dignement son ami, tous doivent périr. Longue vie à Belegar Marteau-de-Fer !

À suivre

                                                      

  - écrit par Barbossa -