Warhammer Total War : La conquête du royaume perdu

 

 

Prologue

 

Il y a dix ans, notre clan de Nains, celui des Angrund, était l’un des plus puissant de l’Ancien Continent. Notre royaûme s’étendait de Karak Him jusqu’aux mines de Kark des Huit Piques, notre belle capitale, un joyau. Nous étions le dernier rempart entre les hordes d’Orques Peaux-Vertes au Sud, les Goblins de la Lune Crochue et les peuples des terres du Nord : Hommes, Elfes et Nains. Notre roi Thorgrim le Destructeur était devenu trop sûr de lui après ses nombreuses victoires qu’il en avait baissé sa garde. Malgré les craintes et les supplications des généraux, il ordonna qu’un maximum de guerriers participèrent à ses nombreux banquets, au détriment de la protection du royaûme. Ce fut le début de notre perte.

 

Un soir où nous festoyions dans le Grand Hall de Kark des Huit Piques, les Goblins nous attaquèrent par surprise ayant creusé des tunnels sous les remparts jusqu’au centre de la cité, au nez et à la barbe de notre armée. Pas préparé au combat, nous nous fîmes écraser en quelques heures seulement. Le puissant clan des Angrund à terre, nous voilà qui fuyiâmes avec le Roi et une poignée d’autres guerriers et survivants. Parents, femmes et enfants périrent durant le massacre. J’y perdis ma famille. 

 

En apprenant la chute de notre capitale, les Peaux-Vertes s’allièrent à nos ennemis. Nous perdîmes nos terres si chèrement défendues par nos ancêtres et nos frères, trop affaiblis pour reprendre le dessus. Nous nous cloitrâmes désemparés dans notre dernier bastion de Kark Izor où le grand roi Thorgrim le Destructeur devint l’ombre de lui-même, appelé dès lors le Pleutre.

 

Après une dizaine d’année à attendre de pouvoir reprendre ce que nous avions perdu, nous ne pouvions plus endurer de voir mourir les nôtres à petit feu et devions agir. Un des meilleurs généraux Belegar Marteau-de-Fer renversa le roi, et prit le pouvoir. Aujourd’hui, il est enfin temps de partir au combat et moi, Throni Barbe-de-Pierre, je suis prêt pour la reconquête de Kark des Huit Piques. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre I : La reprise de KARAK BHUFDAR

 

Jour 1

 

Belegar Marteau-de-Fer cherche à assoir son pouvoir sur le clan. Sa première action est de réunir les troupes pour bouter les Peaux-Vertes hors de la région et d’aller reprendre les villes de Karak Bhufdar aux Orques du clan du Nez Kasser. Il prend la tête du peu de nains ayant répondu à son appel. En chemin, nous croisons des frères prêts à rejoindre notre armée pour la gloire du clan Angrund. Le bruit s’est rependu dans toute la région que le roi Pleutre était mort et qu’un guerrier prêt à en découdre avait pris sa place sur le trône. Nous sommes à quelques lieues de notre objectif et nos rangs ne font qu’enfler.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jour 2

 

Notre avancée est stoppée par une armée nomade d’Orques. Malgré leur nombre plus important, Belegar Marteau-de-Fer ne veut pas fuir et trouve les mots pour nous encourager. Plus remontés que jamais et prêts pour la bataille, cette horde va le regretter amèrement. Réel massacre dans le rang de nos ennemis impromptus, notre roi victorieux s’écrie : « Quel beau jour pour s’entraîner à fracasser le crâne de ces saletés d’Orque ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir chassé hors de nos frontières ce qui restait de l’armée adverse, il nous faut nous reposer et reformer nos troupes car nous avons quand même subi quelques pertes. Nous reprenons la route une fois rejoints par les renforts de Karak Izor. Au sixième jour, nous arrivons aux portes de Karak Bhufdar.

 

 

Jour 9

 

Belegar décide d’attaquer suite à trois jours de siège. Les éclaireurs indiquent que les adversaires sont deux fois plus nombreux et que d’autres troupes arrivent. Mais nous n’avons pas peur de ces engeances de Peaux-Vertes et partons les affronter sur deux fronts. La bataille semble durer une éternité. Nous sortons vainqueurs de ce bourbier avec très peu de dégât grâce au stratagème de notre seigneur téméraire. Après une décennie, les couleurs du Clan Angrund flottent enfin au-dessus de la cité Karak Bhufdar. Loué soit Belegar Marteau-de-Fer ! Loué soit le Dieu Barbu !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À suivre

 

 

   - écrit par Barbossa, le 7 septembre 2018 -                                                                               

Personnage.jpg
Carte.png
Commencement.jpg
Armée.jpg
Prise de ville.jpg